Communication inconscient, langage non verbal

Lecture d'âme

Communication Profonde Accompagnée


La Communication Profonde Accompagnée® (CPA) que j'aime appelé lecture d'âme ou d'inconscient est une méthode qui va permettre à l’inconscient d’une personne de s‘exprimer. Elle va mettre en mot les causes des problèmes, des souffrances et va ainsi autoriser la personne à les voir différemment. 

La  technique
 
Le praticien (appelé Facilitant) va prendre la main de la personne (appelé
Facilité). A l’aide d’un clavier d’ordinateur et du doigt du facilité, va taper les mots qui ne peuvent pas se dire consciemment.  Le texte ainsi tapé sera lu au facilité. 
Cette technique se rapproche de l’hypnose.
La CPA permet de mettre la personne en contact avec ses problèmes, mais également avec ses ressources. La CPA peut également permettre la libération d'émotions durant la séance. En accédant à l'inconscient, nous pouvons avoir accès aux empruntes émotionnelles du fœtus, aux transmissions transgénérationnelles, à l'enfance et en les libérant, les transformant, permettre à la personne de sortir de schémas de dépendance et de répétition.

En général, quelques séances suffisent pour intégrer une problématique. 

Hypothèse quant au processus 

"L’hypothèse, développée par le neurologue John Eccles, selon laquelle,   «L’unicité de la conscience ou de l’âme provient d’une entité située dans un autre niveau de
réalité »,donne un éclairage sur ce qui peut se produire au cours du processus de la communication profonde.  
Comme le dit Jean-Marie Pelt : « Tout se passe comme si les neurones ne secrétait pas la conscience comme le foie secrète la bile selon l’adage de La Mettrie ou les thèses de Jean Pierre Changeux. Pour sir John Eccles au contraire, prix Nobel de médecine, le cerveau serait davantage le récepteur de la conscience que son émetteur.»
Quel que soit l’état du cerveau de la personne accompagnée,  l’accompagnant joue  le rôle d’un médiateur moteur, sensoriel et cognitif, c'est-à-dire qu’il met son propre cerveau au service  de son partenaire de communication.
L’hypothèse de John Eccles, implique que toute personne, quelque soit son handicap, dispose d’une conscience intacte qui se déploie à un autre niveau de réalité que le système cognitif et sensoriel.
L’accompagnant, en se mettant à la disposition de la personne qu’il accompagne,
devient le récepteur de la conscience de son partenaire de communication.
Celui-ci pourra  ainsi s’exprimer en utilisant le cerveau de son accompagnant, ce qui va pallier les déficiences de son propre équipement sensoriel et cognitif.  Ainsi, la personne que j’accompagne pourra bénéficier de mon propre lexique et de mes structures mentales, mises à sa disposition par l’intermédiaire du soutien que je lui procure." source Martine Garcin

L'origine 
   La CPA est issue de la « Communication facilitée (CF) » qui a  été développée en
Australie par la pédagogue Rosmeray Crossley. L’objectif de la CF étant de communiquer avec les personnes porteuses de handicap privées de l’usage de la parole. La CF permet d’accéder à une communication concrète et fonctionnelle en désignant des images, des objets, des mot écrit pour faire des choix.
   Cette technique a ensuite été introduite en France dans les années 90 pour accompagner les personnes porteuses de handicap. Rapidement les praticiens ont découvert qu'elle permettait d’exprimer des émotions et des vécus profonds.
   La « Communication Profonde Accompagnée® » est crée par Martine Garcin-Fradet qui va permettre à toute personne porteuse de handicap ou valide d’avoir accès à ce qui ne peut se dire consciemment.

A qui cela  s'adresse ?
A toutes personnes traversant des moments difficiles dans leur vie :
        - Trouble du sommeil, anxiété, angoisse, mal être
        - Deuil, perte d’un proche, perte d’un travail, déménagement, séparation amoureuse
        - Manque de confiance en soi, dans les autres
Egalement aux :
        - Personnes porteuses de handicap
        - Personnes désireuses de mieux se connaître.

 La CPA s’adresse autant aux enfants, aux adolescents qu'aux adultes.


La CPA est une technique complémentaire, mais qui ne se substitue en aucun cas à un suivi médicalisé.